Wiki Okami
Advertisement
Wiki Okami
Cet article est en cours de construction, il manque plusieurs informations :

-informations manquantes

Aidez-nous à l'enrichir !



Il émet à la fois une lumière sinistre et attirante. Grâce à lui, mes pouvoirs sacrés atteindront leur limite. Je pourrais détruire les démons jusqu'au dernier !« Tsuzurao à propos de l'Appeau du Renard. »

— Auteur


Tsuzurao (ツヅラオ) est une prêtresse très réputée dans toute la région de Ryoshima et dans la cité de Seian.

Description[]

Résidant d'ordinaire et dirigeant le Temple Ankoku[2], la prêtresse passe également beaucoup de temps à l'entrée du quartier noble, Tsuzurao étant l'une des plus grande alliée de la Reine Himiko. Elle apporte sa bonne parole auprès du peuple de Seian qui la tient en grande estime, tant par sa ferveur que par sa beauté[3]. Elle a été nommée Régente de Seian par la Reine et essaie tant bien que mal de gérer son rôle de prêtresse et son rôle de régente[4].

Même si elle n'apparaît pas dans OkamiDen, Tsuzurao est souvent évoquée par les habitants de Seian comme étant une grande prêtresse qui périt tragiquement. Après sa mort, la garde Miko a été mise en place pour protéger la péninsule.

Description de l'Artwork[]

Tsuzurao, la prêtresse du temple Ankoku, gouverne Seian par décret de la reine Himiko. La requête de Tsuzurao à Amaterasu est de retrouver une puissante arme divine, l'appeau du Renard dans le navire échoué où il se pourrait qu'il soit tenu par une horde de démons. Ses réelles intentions cependant restent cachées par sa généreuse poitrine...

Apparence & Personnalité[]

Tsuzurao est une belle femme[3] possédant une poitrine généreuse[5]. Vêtue d'un long kimono violet serrant sa taille fine à l'aide d'un gros nœud jaune, la prêtresse recouvre ses cheveux d'un voile, dissimulant en grande partie sa chevelure sombre. Lorsque Kyubi prend la place de la prêtresse, une mèche de cheveux recouvre son œil qui est en réalité borgne. La forme éthérée de la vrai Tsuzurao montre que la demoiselle n'avait en réalité aucune mèche et que ses deux yeux noirs étaient bels et bien visibles. Elle arbore également toujours un imposant collier de perles rouges.

Tsuzurao possède une personnalité très douce que Kyubi a su parfaitement reproduire. Jeune femme aimante et dévouée, elle vit pour son prochain et pour aider le Nippon face aux forces du mal de plus en plus présentes. Elle était très appréciée de tous pour sa compassion et sa grande beauté.

Habilités[]

Etant une prêtresse, Tsuzurao est capable de maîtriser les Charmes d'Incantation, des parchemins puissants capable d'exorciser le mal. La jeune femme peut ainsi s'en servir pour purifier les endroits comme les portes du Navire Naufragé ou les esprits des yokaï. En combat, la prêtresse peut également les lancer sur ses ennemis pour les blesser. Tsuzurao semble également doter d'une certaine agilité, capable de se déplacer sur l'eau à une grande vitesse et faire des bonds prodigieux. Elle s'est également montrée digne de rentrer dans le Palais du Dragon. Elle serait également capable de dresser les monstres par magie[6].

Histoire[]

Tsuzurao était la très renommée Prêtresse connue dans toute la région de Ryoshima. Très appréciée par le peuple et connue pour sa grande douceur, elle était l'une des plus grandes alliées de la Reine Himiko. Cependant, un jour, elle reçut la visite d'un étrange homme, qui s'avéra être Kyubi, le puissant yokaï, qui attaqua la belle, laissant son corps pourrir dans le chemin caché entre le Temple d'Ankoku et le palais de la Reine Himiko. Le démon prit alors l'apparence de la Prêtresse, falsifiant son identité et faisant croire à tous que Tsuzurao resterait éternellement jeune[2].

Tandis qu'une étrange brume s'est répandue sur l'ensemble de la cité de Seian, Tsuzurao est nommée régente de la cité pour remplacer Himiko[4], enfermée dans son palais. Surchargée de travail[7], dépassée par les évènements, la demoiselle était rongée d'inquiétude pour sa ville et avait en plus de cela perdu ses charmes d'incantation, parchemins magiques dont elle se servait pour conjurer le mauvais sort[8]. Amaterasu fit sa connaissance à cette période où elle fit très vite une démonstration de ses dons à la jolie prêtresse. La déesse retrouva bien vite les charmes d'incantation de Tsuzurao qui, impressionnée, décida de se confier à elle. Elle expliqua à la louve que sur l'épave du navire au large de Ryoshima se trouvait un artéfact susceptible d'augmenter la puissance des pouvoirs divins d'Himiko pour rétablir la paix dans sa cité : l'Appeau du Renard. Amaterasu accepta d'accompagner la jeune femme sur le bateau. Toutes les deux se rendirent ainsi sur le Navire Naufragé où Tsuzurao parvint à supprimer le sceau scellant la porte d'entrée[9]. Elles affrontèrent plusieurs yokaï avant d'arriver à la salle au trésor du bateau. Hélas, elles ne trouvèrent pas ce fameux Appeau du Renard mais un maillet Porte-Bonheur qu'Amaterasu garda. En quittant le navire, la louve et la prêtresse manquèrent de se faire avaler par le Dragon des Mers mais elles s'échappèrent de justesse.

Tsuzurao retourna dans la Cité de Seian en attendant d'avoir des nouvelles d'Amaterasu. Lorsqu'elle aperçut le Dragon des mers hurler et disparaître dans les profondeurs de l'océan au large des côtes, la prêtresse comprit que quelque chose s'était passé et elle se rendit dans le Palais du Dragon[10]. Elle retrouva la déesse qui lui expliqua être à l'origine de cela. Issun lui montra alors ce qu'ils avaient récupéré, l'Appeau du Renard, que la prêtresse reconnut immédiatement[11]. Issun ne voulut pas lui confier par peur que les yokaï s'attaquent à la jeune femme mais Amaterasu préféra lui donner. Tsuzurao remercia la louve et retourna à Seian en expliquant qu'elle pourrait désormais protéger la reine. Cependant, à peine Amaterasu se rendit auprès de la reine Otohime qu'une vision apparut : elle vit Tsuzurao, devant le Temple Ankoku, pourchassée par une énorme bête. Pensant que la régente était en danger, la louve se rendit aussitôt au temple pour la protéger.

En arrivant au temple, Tsuzurao demanda à la déesse de la suivre. La prêtresse la conduisit jusqu'à un passage secret derrière le temple menant directement au palais de la Reine Himiko. Dans la salle où se tenait la reine, Amaterasu découvrit la souveraine, morte et Tsuzurao tremblante dans un coin de la pièce. La jeune femme expliqua à la louve qu'un monstre immense avait attaqué la reine et qu'elle n'avait rien pu faire[12]. En réalité, il ne s'agissait pas de Tsuzurao mais de Kyubi, le seigneur de l'île Oni qui avait pris l'apparence de la prêtresse pour se rapprocher d'Himiko. Il expliqua avoir tenté à plusieurs reprises d'éliminer la louve que cela soit sur le Navire Naufragé ou avec la brume empoisonnée, en vain[13]. Désormais en possession de l'Appeau du Renard, le yokaï attaqua la déesse avant de retourner se réfugier sur la forteresse de l'île Oni, persuadée que la déesse ne pourrait jamais s'y rendre, désormais[14].

Suite à cela, en l'honneur de la prêtresse fut crée la garde Miko, une élite chargée de protéger Seian et ses alentours.

​Galerie[]

Détails supplémentaires[]

  • On peut différencier Tsuzurao de Kyubi grâce à deux détails physiques ; le collier de la vraie Tsuzurao est bleue et son visage dégagé tandis que Kyubi a un collier rouge et une partie de son visage est caché par une mèche.

Références[]

  1. "Alors c'est toi qui fais tourner la baraque, gros nénés ?" - Issun à Tsuzurao.
  2. 2,0 et 2,1 "D'aussi loin que je m'en souvienne, Tsuzurao dirige le temple Ankoku." - Citadine.
  3. 3,0 et 3,1 "Elle a de la chance de paraître toujours aussi jeune et belle." - Citadine.
  4. 4,0 et 4,1 "Je suis régente de Seian. Nommée par la Reine Himiko en personne." - Tsuzurao à Amaterasu.
  5. "Par tous les kami ! La donzelle est sacrément équipée !" - Issun.
  6. "La grande prêtresse du temple Ankoku pratique le dressage magique de monstres. Dès qu'il y'a des soucis en ville, elle est appelée à l'aide." - Moine itinérant à Amaterasu.
  7. "Mais la prêtresse en fonction est toujours occupée et absente." - Moine itinérant à Amaterasu.
  8. "Maintenant que j'ai perdu mes charmes d'incantation... La situation est assurément sans espoir." - Tsuzurao.
  9. "J'utiliserai alors un charme d'incantation pour briser le sceau." - Tsuzurao à Amaterasu.
  10. "J'ai vu le Dragon des mers se débattre furieusement sur le rivage. Alors, j'ai foncé jusqu'au Palais du Dragon au cas où..." - Tsuzurao à Amaterasu.
  11. "Tu as trouvé l'Appeau du Renard !?" - Tsuzurao à Amaterasu.
  12. "C'était terrifiant... Un monstre de dix fois ma taille est apparu... Il a détruit la barrière magique et a laissé ainsi la reine Himiko..." - Tsuzurao à Amaterasu.
  13. "Je vous ai entrainés à l'épave comme appât pour le dragon... Mais vous avez réussi à vous échapper et à obtenir le maillet porte-bonheur. Vous avez même débarrassé la ville de la brume empoisonnée. Vous avez aussi commencé à chercher l'île Oni pour détruire ma forteresse, et vous avez même vaincu le puissant dragon !" - Esprit de Kyubi à Amaterasu.
  14. "Grrr ! Petite divinité animale ! Seule la taille de cette pièce t'a sauvée. Elle est trop étroite pour que j'y déploie ma furie. Mais toute résistance est inutile, car ton dernier espoir a disparu. Je vais maintenant retourner sur l'île Oni y rassembler mes troupes !" - Kyubi à Amaterasu.
Advertisement