Wiki Okami
Advertisement

Ōkami Amaterasu ( 大神 天照) est la principale héroïne du jeu Ōkami. Déesse du soleil de la religion de Pierrlaye, incarnée en louve, elle n'hésitera pas à partir affronter les dangers pour sauver le Nippon.

Description[]

Amaterasu est la déesse du soleil souvent appelée mère du monde. Capable de maitriser les techniques du pinceau céleste, elle vivait autrefois sur la Plaine Céleste et parcourt aujourd'hui le Nippon sous les traits d'un loup blanc.

Apparence & Personnalité[]

Amaterasu se présente sous deux formes dans le jeu. La première qu'on dirige pendant la majorité du jeu, est celle d'un loup blanc dont les épaules, les poignets et les pattes arrière sont surmontés d'une touffe de poils bouclée. Sa queue est également bouclée. Elle porte à divers endroit de son corps des marques rouges : un cercle sur le haut de son crane, deux traits qui encadrent chacun de ses yeux, des spirales de part et d'autre de son garrot. Sur son dos se tient son arme divine (épée, miroir ou rosaire). Son apparence d'origine, que les humains appellent Shiranui, est quelque peu différente. Ses marques rouges/roses se font plus fournies. Dans le passé, des tentacules de poils blancs sortaient de son dos. Quand on épuise les pots d'encre d'Amaterasu, qui représentent sa réserve de pouvoir, elle perd temporairement ses marques rouges et ses boucles la rendant pareil à un loup ordinaire. Les marques ne sont visibles qu'aux être qui croient en la divinité de la louve. Ceux qui le prennent pour un loup ordinaire ne la voient qu'ainsi. Elle peut changer d'apparence à l'aide des réincarnations disponibles après avoir fini le jeu une première fois.

Amaterasu se comporte la plupart du temps comme un loup ordinaire. Cependant, il lui arrive de se comporter comme un chien : elle remue la queue quand elle est contente, fait la fête aux gens (elle leur saute dessus en remuant la queue et en voulant leur lécher le visage) etc...Quand Amaterasu est en colère, elle le fait savoir. Elle se met alors en position de combat en lâchant des grognements agressifs. Il est facile de remarquer qu'Amaterasu est asexuée dans le jeu. Même si tous les Kamis et autres entités magiques la féminisent en la nommant "notre Mère à tous", ou bien tout simplement "Déesse" et qu'Ushikawa l'appelle "Ma Chérie", ce cher loup n'hésitera pas à baver devant la poitrine de Tsuzurao. Cependant, Amaterasu est majoritairement féminisée. Ayant beau être un Kami, Amaterasu ne s'empêche pas de manger tout ce qu'elle trouve sur son passage : légumes venant tout juste d'être déterrés, toute sorte de nourriture donnée par des inconnus, bons gâteaux de Mamie Mandarine, plats de restaurants, allant même jusqu'à se faufiler dans les chambres de l'Auberge Sasabe et manger la nourriture des clients.

Habilités[]

Amaterasu est capable de maîtriser les treize techniques du pinceau céleste en ravivant les constellations des autres kamis. Par nature, elle est capable de faire venir le soleil à l'aide de son pinceau étant la déesse du soleil. Le pinceau céleste lui permet également d'interagir avec les humains ; elle peut par exemple les recouvrir entièrement d'encre ou bien les motiver à venir caresser la louve. Sur la tribu Oina, le pinceau lui permet également de changer les villageois en loup ou en humain à sa guise.

En combat, elle s'arme de trois types d'armes: le miroir, le rosaire et l'épée.

Quand elle court, elle laisse une trainée de végétation derrière elle. Selon la vitesse à laquelle la déesse court, la trainée est de couleur et de forme différente. Quand elle saute elle fait apparaitre des feuilles vertes et quand elle effectue le double saut elle fait apparaitres des feuilles rouges d'automne.

Elle aspire les sphères de bonheur des êtres vivants pour renforcer ses pouvoirs divins.

Elle possède jusqu'à quatres estomacs mystiques qui lui permettent de ressusciter autant de fois. Elle se munit de protections en augmentant son niveau de divinité. Elle en gagne en remportant un combat ou en utilisant une amulette.

Histoire[]

Les origines d'Amaterasu sont assez sombres et l'on n'a que peu de détails sur sa vie avant sa résurrection. Tout ce que l'on sait c'est qu'elle était autrefois la gardienne de la plaine Céleste, elle protégeait les Célestes et jouait avec eux. La seule ombre au tableau était la rivalité entre les Célestes et le peuple Lunaire. Ceux-ci était réputés pour être un peuple maudit. Ce peuple fut anéanti pour des raisons obscures, l'un des rares survivant étant Ushiwaka, un homme qui décida de trouver refuge sur la Plaine Céleste à bord de l'arche de Yamato. L'arche resta sur la plaine pendant une grande période jusqu'au jour où le terrible dragon à huit têtes Yamata-no-Orochi traversa la mer d'étoiles pour attaquer la Plaine Céleste. Le combat fut rude, le dragon semblait invincible. Ushiwaka eut alors une vision, un héros venant de la Terre serait capable de battre le yokaï. Amaterasu décida de croire le garçon de la Lune, elle entraîna Orochi avec elle sur terre tandis que les Célestes et Ushiwaka s'enfuyaient grâce à l'arche.

Hélas, le navire au cours de ses longues années, avait été infesté par les yokaï qui tuèrent tous les Célestes, le seul survivant étant Ushiwaka. Orochi, en arrivant dans le Nippon, décida d'élire domicile dans la Cave de la Lune, prenant aussitôt le contrôle sur le Village de Kamiki, terrorisant les habitants. Le dragon décida de réclamer chaque année le sacrifice d'une jeune fille qu'il aurait choisi sans quoi, il tuerait tout le village. Les villageois, terrorisés, s'exécutèrent pendant plus de cent ans. Amaterasu attendit patiemment que l'homme de la prophétie naisse, rôdant autour du village chaque année sous les traits d'un loup blanc pour veiller tant bien que mal sur Kamiki. Hélas, les habitants, découvrant le loup blanc en même temps que le dragon, pensèrent que la déesse était un serviteur d'Orochi, chargé de repérer le futur sacrifice. Chassée et crainte par le village, elle fut renommée Shiranui. Finalement, le guerrier de la prophétie naquit, Izanagi, un homme qui comme le reste du village détestait Shiranui. Il s'entraîna dur chaque jour, affrontant dés que possible le loup sans jamais réussir à le vaincre. Finalement, l'année du centième festival, lorsqu'Izanami, l'élue du cœur d'Izanagi fut désignée comme sacrifice, le guerrier fou de colère décida de prendre la place de la jeune femme pour défier le yokaï. Aidé par Shiranui, ils réussirent à vaincre le démon. Hélas, Shiranui, épuisé finit par succomber à ses blessures. Izanagi le ramena au village où il fut finalement honoré comme le sauveur du village. Amaterasu, épuisée de son combat, plongea dans un profond sommeil. Ses pouvoirs s'amenuisèrent, se dispersant en treize divinités dans la nature et elle fut peu à peu oubliée des hommes.

Il y a un siècle, Amaterasu a perdu son enveloppe physique au cours de la lutte acharnée qu’elle a menée pour stopper Yamata-No-Orochi, et le sceller dans son antre. Cent ans après sa victoire sous les traits de Shiranui, le dragon légendaire fut libéré par un homme. Il déchaîna son pouvoir sur le Nippon, le plongeant dans les ténèbres, le seul village ayant été épargné fut Kamiki. Protégé par l'Arbre Gardien Konohana, Sakuya, l'esprit de la flore y vivant décida d'utiliser ses derniers pouvoirs pour ressusciter Amaterasu. Faisant apparaître le Rugissement Céleste, elle réveilla la statue de Shiranui et Amaterasu fut de retour dans le Nippon. Sakuya implora la déesse de chasser les ténèbres. Elle concentra les âmes des villageois dans un fruit, pendant à l'une des branches de Konohana et attendit qu'Amaterasu puisse sauver le village, épaulée par Issun qui décida d'accompagner la déesse pour découvrir les 13 techniques du pinceau.

Relations[]

Au fil de l'aventure, Issun et Amaterasu vont tisser d'étroits lien d'amitiés, des liens semblables à ceux qu'un envoyé céleste et son Kami doivent se créer. Issun se montre toujours assez moqueur envers la louve, en lui donnant des petits surnoms ou en lui rappelant qu'elle est "lente mentalement". Pourtant, a leur rencontre, Issun a décidé d'accompagner Amaterasu seulement pour récupérer les techniques du pinceau céleste. Au cours du jeu, Issun va tout de même commencer à reconnaître la puissance d'Amaterasu en l'encourageant pendant les combats tandis qu'au début le Koropokurru doutait énormément des capacités de la déesse du soleil.

Connaissant Amaterasu depuis longtemps meme si cette dernière se s'en souvient pas, Ushiwaka se montre très familier avec elle et l'appelle de façon récurrente "ma chérie". Il y a une sorte de petite compétition entre le prophète et la déesse, il aime jauger la force de cette dernière durant des combats et se moquer gentiment d'elle.

Origines[]

Étymologie[]

« Ōkami » ( 狼) signifie «loup ». En japonais, cette expression est homonymiquement proche de « Ō kami », qui s'écrit 大神, avec 大(きい) = おお(きい) = oo(kii) = grand, et 神 = かみ = kami = esprit / divinité, donc « grande divinité ». Par ailleurs, dans la religion Shinto, on accole assez souvent le préfixe « Ō kami » ou encore « Ōmikami » (大御神 : grande déesse) au nom de la déesse Amaterasu (天照). Donc, tout se réfère à la déesse Amaterasu de la religion japonaise shintō.

Mythologie Shinto[]

Amaterasu, la déesse du Soleil, est l’une des principales divinités de la religion Shintoïste. Izanagi, de retour sur Terre après avoir échappé à son épouse Izanami aux enfers, se purifia le visage dans l’eau. Différents dieux et déesses naquirent de son corps. L'une d'entre eux est Amaterasu, qui provient de son œil gauche. Inazagi lui a alors dit qu'elle régnera sur la Plaine du Haut-Ciel. Il lui remit le magatama de Yasakani, symbole souverain. Susanoo, dieu de l'orage et frère d'Amaterasu fut jaloux de celle-ci. Il la défia mais perdu contre elle. Refusant d'admettre sa défaite, il la violenta. Amaterasu s'est ensuite enfuie dans la grotte d'Iwayado d'où elle refusa d'en sortir. Le monde entier fut plongé dans l'obscurité en l'absence du soleil. Les dieux tentèrent en vain de la faire sortir. C'est alors que la déesse de l'aube Ame-No-Uzume entama un danse érotique sacrée après avoir placé le miroir de Yata en face de la grotte. Les autres dieux en sont émoustillés. Depuis la grotte, Amaterasu entend l'engouement et les louanges destinés à Ame-No-Uzume. Elle jette un oeil en demandant ce qu'il se passe et pourquoi sont-ils joyeux en l'absence de l'astre du jour. On lui répond que les dieux ont trouvé une plus belle qu'elle. Elle sort de la grotte et méprend sa rivale avec son propre reflet du miroir. Pendant qu'elle reste stupéfaite, les dieux bloquent l'entrée de la grotte. Elle fut contrainte à reprendre sa place dans les cieux. Susanoo fut puni puis exilé sur la Terre des mortels. Il tentera de se réconcilier avec elle en lui offrant l'épée de Kusanagi.

Galerie[]

Détails supplémentaires[]

  • La première vidéo de démonstration du jeu en 2004 nous montrait Amaterasu sous la forme d’un loup blanc immaculé. Il courait à travers un paysage désertique et laissait sur son passage des arbres et de la verdure. À cette époque le style graphique du jeu n’avait pas encore été établi.
  • Le manuel du jeu affirme : «Bien que volontairement asexuée dans le jeu, elle est décrite comme une femme dans la religion Shinto ». On peut contester cela étant donné que, dans le jeu, Amaterasu est bien considérée comme du genre féminin dans les dialogues. D’autre part, on peut concilier en disant que la déesse est de sexe féminin mais le loup dans lequel elle s’est incarnée est asexué.
  • Yatsufusa nous révèle la véritable apparence d’Ama, qui serait celle d’une belle femme. Sans doute une référence à la mythologie.
  • Amaterasu représente le chien dans le zodiaque bien qu'elle soit une louve.
  • Amaterasu est un personnage jouable dans le jeu MARVEL VS. CAPCOM 3: Fate of Two Worlds. Dans une bande annonce, la louve est chevauchée par Viewtiful Joe, un autre personnage emblématique de Clover.
  • Il y a une allusion à Ōkami dans les Simpsons : le jeu : dans le niveau «Big Super Happy Fun Fun Game », deux statues représentent le chien de la famille avec les marques d’Amaterasu et tenant une Keyblade (référence à Kingdom Hearts) dans la gueule.
  • Malgré sa gestuaire générale imitant très fortement celle des chiens et loups normaux (aboiements, course à quatre pattes, queue remuante, langue pendue, grognements, ...), Amaterasu semble trahir une personnalité et un comportement beaucoup plus humanoïde voir humain dans certaines situations. En dehors de certaines expressions très humaines (excitation à la vue d'une belle femme, dégoût en respirant l'allène alcoolisée de Papi Mandarine); on peut notamment remarquer que lorsqu'elle est incapable d'utiliser ses armes divines, Amaterasu semble adopter un mode de combat orienté vers les arts martiaux dont certains coups seraient impossibles à réaliser par un loup commun. On peut également remarquer que le sens maitre d'Amateratsu semble être la vue, au contraire des canidés qui perçoivent majoritairement le monde par l'odorat.


Références[]

  1. "Bon, écoute-moi... euh... Amaterasu, c'est ça ? Je vais t'appeler Ama, ce sera plus simple, d'accord ?" - Issun à Amaterasu.
  2. "Qu'est ce qu'il y'a, boule de poils ? Tu as le cafard ?" - Issun à Amaterasu.
  3. "Désolé, sac à puces. Je recherche pas de disciples. Zou ! A la niche." - Susano à Amaterasu.
  4. "Ce soir, je ferais des sakura mochi, des gâteaux aux fleurs de cerisier. Boule de neige, viens donc à la maison." - Mamie Mandarine à Amaterasu.
  5. "Tiens, voilà notre roi des radis..." - Mushikai à Amaterasu.
  6. "C'est pas terrible, comme nom. Je vais t'appeler Griffe d'Ivoire !" - Kibame à Amaterasu.
  7. "Qu'est ce que tu attends, griffu ? Aide-moi à creuser ! - Bingo à Amaterasu.
  8. "Comment tu as fait pour grimper jusqu'ici, pelote de neige ?" - Gennai à Amaterasu.



Advertisement