FANDOM


Cet article est en cours de construction, il manque plusieurs informations :

- les relations

Aidez-nous à l'enrichir !



« Je ne suis plus le jeune garçon que tu connaissais, Ama. En grandissant, je suis devenu le chef de Ponkotan. Oui, je suis le sabreur légendaire, Isshaku ! »

— Isshaku à Amaterasu

Isshaku (「イッシャク (一尺)」) est le chef du village de Ponkotan et l'ancien envoyé céleste de Shiranui.

Description Modifier

Isshaku est un koropokurru, ancien envoyé céleste qui a participé à la légende d'Izanagi et Shiranui puisqu'il était présent lorsque les deux ont vaincu le dragon Yamata-No-Orochi. Compagnon de voyage du loup blanc, il a arpenté le Nippon pour transmettre la bonne parole des kamis. Il vit désormais dans le village de Ponkotan dont il est le chef et forme le reste de villages pour détecter les potentiels envoyés célestes. En tant que chef du village, il est capable d'ouvrir la Porte Spirituelle au fond de la forêt de Yoshipetai.

Description de l'Artwork Modifier

Le sixième Envoyé Céleste et un doyen du village de Ponkotan. Il déplore le fait que la foi des gens envers les kamis est autant diminué par rapport à ce que cela était il y'a cent ans. Ayant senti les ténèbres approcher, le village s'est mis à étudier l'art sous la tutelle d'Isshaku. A travers leurs travaux artistiques, les Koropokurru pensent qu'ils peuvent rapporter au peuple la lumière des Dieux. Isshaku encourage Amaterasu en disant : "Une fois la foi renouvelée à l'intérieur l'âme du peuple, tu regagneras toute ta puissance avec laquelle tu écraseras les larbins des ténèbres !"

Apparence & Personnalité Modifier

Isshaku, étant un koropokurru, est de taille minuscule par rapport à un humain. Du point de vue d'un homme, il ne ressemble qu'à un petit insecte bondissant entouré d'une lumière orangé. En réalité, à sa taille, Isshaku est un vieil homme qui reste cependant encore très vif, même si sa vue lui fait parfois défaut. Il possède des cheveux blancs lui arrivant au-dessus des épaules et de très épais sourcils blanc également lui tombant à peu près au même niveau que ses cheveux. Sur sa tête, il porte un imposant chapeau marron rappelant un scarabée de couleur brune, couleur qui se retrouve dans ses vêtements rappelant une armure de samouraï, nouée à la taille par un cordon blanc. Il porte toujours sur lui son épée ainsi que des parchemins croisés dans son dos.

Au niveau du caractère, Issun a de qui tenir, Isshaku est un koropokurru extrêmement têtu qui peut s'agacer très vite avec les autres. Très sévère avec ses élèves, il est cependant respecté et aimé de tous dans son village. La seule personne avec laquelle il se montre un peu plus clément est Amaterasu, même si comme Issun, il aime parfois se moquer de cette dernière.

Histoire Modifier

Isshaku a été formé pour devenir le sixième envoyé céleste, messager des dieux. Faisant la rencontre d'Amaterasu sous les traits de Shiranui, il parcourut le Nippon durant des lustres en compagnie de la louve, retournant chaque année au village de Kamiki lorsqu'approchait l'heure du sacrifice d'Orochi. Les villageois pensant que la déesse et le Koropokurru faisaient partie du clan d'Orochi, ils chassaient les deux voyageurs à chaque fois. Le jour du centième sacrifice, lorsqu'Izanami fut désignée, Izanagi prit sa place et combattit le yokaï. Amaterasu se joignit au guerrier, combattant avec ferveur le dragon qui finit par périr. Affaiblie, Shiranui perdit la vie mais devint un héros pour le village. Isshaku ayant fini son rôle d'Envoyé Céleste, retourna dans son village natal où il devint chef et entreprit de former chacun des villageois à devenir un potentiel Envoyé Céleste. Issun, son petit fils se démarqua aussitôt des autres par son talent. Comprenant qu'il avait du potentiel, Isshaku poussa à bout Issun, devenant de plus en plus sévère avec lui jusqu'à ce qu'une dispute éclate entre le grand père et son petit fils. Issun décida alors de quitter Ponkotan, emportant avec lui l'une des plus belle peinture de son aïeul, déclarant en être l'artiste. Depuis ce jour, Isshaku renia Issun même si au fond de lui, il lui manque cruellement.

Relations Modifier

à venir

Citations Modifier

  • "Ama ! C'est toi ! Quand tu as quitté ce monde après cette bataille sanglante… Je n'aurai jamais pensé te revoir un jour ! Mes yeux ont commencé à me trahir, à mon grand âge, mais… Mais je peux toujours sentir. Je peux aussi sentir les larmes que tu essaies de dissimuler."
  • "Pour ton information je n'ai plus de petit-fils ! Cette mauvaise racaille a abandonné son apprentissage et s'est enfui avec une de mes peintures les plus précieuses ! Ce n'est plus mon petit-fils ! Je ne veux plus en entendre parler. "

Galerie Modifier